(+224) 629 652 823 contact@soprag.com

Démarrage de mon exploitation agricole avec Soprag

Je m’appelle Mohamed Lamine Diaby, jeune guinéen de 27 ans à la recherche de bonheur et de progrès. Mécanicien de formation et aujourd’hui exploitant agricole. Je me suis lancer dans l’agriculture pour me sortir de la pauvreté et contribuer au développement de ma Guinée.

Mohamed Lamine Diaby, exploitation agricole de 1 hectare à dans la préfecture de Boké

Depuis une dizaine d’année je n’avais qu’une idée en tête partir en Europe. Pour moi sans partir à l’étranger dans des pays comme l’Allemagne ou la France et consort je ne pourrai pas réussir ma vie. Je voulais partir à tout prix en France car je pensai que mon bonheur était là-bas.

 J’ai commencé à rassembler de l’argent à travers des petits job et des bricolages de mécanicien. En mème temps j’ai solliciter plusieurs personnes pour m’aider et à mon regret la plus part ont timidement refusé de m’aider en me narguant des arguments plus ou moins crédible et parfois mêmes farfelus au vu de leur agissement et ou des activités qu’il menaient ou avaient mis en oeuvre après ma demande. Tout de même ami à accepté de m’aider à financer ce voyage tant attendu depuis des années. Néanmoins il voyait une réserve à ce projet. Tout d’abord sa situation personnelle qui ne lui permettait de prendre en charge immédiatement la part importante des frais de voyage qu’ils restaient à couvrir. D’autres part que la traversé est vraiment dangereuse. Par conséquent il me conseilla plutôt de me lancer dans une carrière agricole. Au départ je me disais qu’il ne voulais pas m’aider et que c’était encore une excuse.

  J’ai commencer à me donner la volonté et petit à petit les choses ont commencés à voir le jour ou plutôt à germer. Ma tante m’a prêter son champs et mon ami m’as mis en contact avec la société Soprag et il a pris en charge le coût des travaux de fauchage et de labour tout en me procurant les fonds pour acheter le matériel et la semence nécessaires au démarrage de l’exploitation.

 

Grâce à la société Soprag j’ai abandonné l’idée de traverser la méditerranée.

 

 La société nous guide au quotidien pour cultiver notre champs dans des bonnes conditions. Elle nous informe par exemple des informations météorologiques,  elle nous met en contact avec d’exploitants agricoles pour échanger et faire des retour d’expérience.

La société m’as mis à disposition un motoculteur et un conducteur de travaux pour labourer un premier champ d’un hectare. Soprag m’a également compléter les fonds nécessaires pour acheter les fumiers, et les autres intrants agricoles.

” Quand j’y pense c’est tellement incroyable et insensés à la fois, j’ai passé les 10 dernières à envier la richesse à des milliers de kilomètres alors qu’elle était tout juste là. En bas de mes pieds, la terre !”

Si j’ai un regret c’est d’avoir passé autant de temps à me morfondre sur ma situation chaotique. Quand j’y pense c’est tellement incroyable et insensés à la fois, j’ai passé les 10 dernières à envier la richesse à des milliers de kilomètres alors qu’elle était tout juste là. En bas de mes pieds, la terre. J’aurai pu atteindre ma vision d’une vie comblé plutôt que prévu. J’aurai pu m’enrichir et contribuer au développement de ma localité. De toute façon selon un adage “mieux vaut tard que jamais” j’ai donc décidé de prendre ma vie en main et de me reconnecter à la terre comme le faisait antérieurement mes ancêtres et réussir ma vie par le travail à sueur de front.

 

Je ne pensais pas que l’agriculture pouvait être aussi stimulant et pouvait aussi me donner tant de joie et de bonheur et de récompenses. Finalement j’ai trouver un sens à ma vie. Je me sens utile tant pour moi que pour la société.

 Je souhaite maintenant travailler un champ d’une superficie de 4 hectares afin de cultiver du riz, des pommes de terre, de la patate douce, des piments, haricots et autres fruits et légumes. Je réfléchis sur la mise du complexe agro-aviculture pour être encore performant et être davantage plus utile à la société.

 J’espère vraiment développer rapidement cette exploitation et la rentabiliser pour recruter du personnel et distribuer des revenus aux populations rurales tout en préservant l’environnement.

Toi aussi tu as envie de devenir exploitant agricole ?

Prend contact avec un conseiller pour t'accompagner dans ton projet.
Démarrer