(+224) 629 652 823 contact@soprag.com

Amadou Touré, 33 ans, Franco-guinéen,

Je suis propriétaire avec mon frère de 30 hectares dans la préfecture de Boffa en basse Guinée. Et un autre terrain de 2 hectares dans la préfecture de Dubreka. J’ai voulu confier lexploitatoon de ces 2 hectares. Il y avait un ami d’enfance que je solliciter pour lui confier cette tâche. En contrepartie je lui mettais à disposition un appartement meublé et lui propose également de prendre en charge son mariage. Ce dernier accepta.

J’ai envoyé beaucoup d’argent à cet ami en question. A peu près 3000e l’équivalent d’une trentaine de millions de francs guinéen. Force est de constater que mon ami qui ne l’est plus d’ailleurs m’as complètement trompé. Il a détourné l’argent et je n’ai plus eu de ses nouvelles.

Au début j’étais donc vraiment très rétissant à l’idée de confier mon exploitation une nouvelle fois de plus. Toutefois sur les conseil de mon ami j’ai pris la décision de démarrer mon exploitation agricole.

J’ai payé un peu moins de 6 000 000 par hectare en tout 26 250 000 FG pour mes 5 hectares dans mon jardin a Boffa.

Un gestionnaire d’exploitation à pris charge les travaux agricoles en respectant mes indications du moins je pense. Ils ont pratiquement tout fais. Nettoyage du terrain, labour, le binage, le buttage et semis.

De la France je voyais l’évolution de mon jardin depuis mon fauteuil. Chaque 3 jours je recevai de photos et des vidéos.

Mais je n’avais pas pris la formule globale. Il le restait à ma charge la récolte et la commercialisation des productions agricoles.

Notre exploitation a générer un revenu d’environ 80 000 000 FG en 6 mois.

La societe ma meme proposer un service de suivi en temps de mon exploitation pour mais je n’ai pris car c’est la première fois qu’on travaillait. J’ai profiter de ce temps pour nous connaître et voir si la société en valait vraiment le coup. Et franchement pour le coup je suis satisfait.